Publié le 27 août 2017 - par  

 

Cosse est au chomdu. Son carnet d’adresse de ministre du Logement du précédent gouvernement n’a pas l’air de lui ouvrir des portes…

https://www.google.fr/amp/s/amp.lepoint.fr/2152393#ampshare=http://www.lepoint.fr/politique/les-galeres-d-emmanuelle-cosse-pour-retrouver-un-emploi-26-08-2017-2152393_20.php

Nous compatissons au désarroi de cette personnalité qui dégringole si brutalement des tapis rouges de l’Olympe ministériel…
C’est inhumain pour l’élite de retourner sur le bitume fréquenté par les masses quand on a connu les plus cossus des palais de la République.
Il faudrait réserver des fonds publics, dit la ministre déchue (fonds à prélever dans la poche du contribuable) pour permettre en pareil cas une transition honorable, retrouver des revenus décents (on devine, pas moins de 10.000 € mensuels, simple salaire d’un coiffeur élyséen…) sans passer par la case  chômage.

Heureusement qu’il reste encore à Emmanuelle Cosse une gamelle dans un Conseil régional, car la malheureuse rejoindrait inexorablement la file des « sans-dents », des « gens qui ne sont rien », des plus démunis d’entre eux :  ceux qui font la queue dans les bureaux crasseux de Pôle emploi.

Précisons quand même, pour modérer cette tragédie,  qu’à la Région, Cosse palpe 2600 euros. Presque 1.000 euros de plus que le salaire médian en France.

http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/50303-conseiller-regional-quel-salaire

https://www.nouvelleviepro.fr/actualite/138/quel-est-le-salaire-moyen-dun-salarie-en-france-

Mais quand on n’a jamais travaillé et toujours réussi à vivre du militantisme, comme c’est le cas d’Emmanuelle Cosse qui a fini par palper une paye inespérée de ministre, gagner 2.600 € mensuels est un pourboire indécent qui peut conduire au désespoir.

http://ripostelaique.com/nouveau-maigre-place-grosse-cosse-deux-parasites.html

Il faut donc absolument répondre à cette détresse ! Ne serait-ce que par quelques conseils !

Si le CV de la ministre Cosse laisse dubitatif un aréopage d’employeurs, il faut qu’elle envisage une reconversion et… qu’elle soit compatible avec ses engagements à Europe Ecologie les Verts !

Nul doute qu’elle dispose d’autres compétences que celles de ministre du Logement. Il faut toujours gratter un peu pour découvrir des qualités jamais mises en valeur d’un chômeur en reconversion.

Quelques publications et images parues dans la presse peuvent nous y aider. Par exemple nous savons que l’ex-ministre du Logement est l’épouse d’un chaud lapin politique notoire qui a défrayé la chronique (des femmes politiques ayant porté plainte contre lui pour harcèlement sexuel).

Il en faut du talent, assurément, pour mener devant monsieur le Maire et garder au foyer un pareil coureur de jupon !

Nous savons aussi que l’engagement politique des euro-écologistes va de pair avec une grande ouverture d’esprit sociétale.

Nous avons vu par exemple un travailleur du sexe recruté sans problème par EELV aux dernières élections législatives.

 

cosse taillefine

 

 

C’est le désir du candidat de poser dans sa tenue de travail qui a suscité un débat critique au bureau politique d’EELV (l’électeur lambda étant encore trop facho pour suivre cet humanisme progressiste) et finalement dissuadé ses partenaires politiques de l’embaucher.

https://www.marianne.net/politique/legislatives-un-suppleant-eelv-desinvesti-pour-avoir-pose-travesti

https://www.causeur.fr/thierry-schaffauser-eelv-prostitution-144299

Voilà un collègue euro-écologiste qui connaît un large rayon de l’emploi en Europe (du trottoir jusqu’au sommet de l’édifice politique) et qui pourrait donner moult conseils de reconversion à l’impétrante ministre-au-chômage.

Et par les temps qui courent, Dieu sait combien les travailleurs du sexe sont utiles ! Par exemple pour apporter tous leur soutien et savoir-faire aux centaines de milliers de migrants, toujours en grand besoin sexuel, qui déferlent dans notre pays, pour la plus grande joie des immigrationnistes d’EELV.

Quoi de plus naturel que ces belles âmes charitables s’occupent de leurs invités migrants et leur prodiguent tous les secours et soins nécessaires !

Nous voilà rassurés, notre ex-ministre cossue dispose d’un large choix de boulots, parfaitement  conformes à ses engagements politiques et qui seront payés en retour d’une reconnaissance qui n’a pas de prix !

Nous lui souhaitons BON VENT !

Victor Hallidée