Par 
Auteur
 
/ Vendredi 26 mai 2017 à 19:110
Image d'illustration. Photo © HAMILTON-POOL/SIPA

Politique. La candidate de La République en marche, Houmria Berrada a créé une cagnotte en ligne pour financer sa campagne. Mais cette procédure est interdite...

La jeune candidate aux élections législatives dans la 2e circonscription du Nord manque encore sans doute d'expérience et de connaissance sur les règles qui encadrent les élections législatives. Pour l'aider à financer sa campagne électorale, elle a eu l'idée de créer une cagnotte de financement participatif. 

Le financement participatif est illégal

Une campagne éthique, une campagne de terrain et économe des deniers publics”. C'est ainsi que Houmria Berrada, candidate investie par La République En Marche, a présenté les raisons de la cagnotte lancée sur le site Leetchi. Problème : la loi interdit le financement participatif pour les campagnes électorales. 

SUR LE MÊME SUJET
 

Houmria Berrada a vite été mise au courant de son faux pas par une conseillère municipale Les Républicains de Villeneuve d'Ascq (Nord). “J'ai comme un doute, ce ne serait pas illégal d'utiliser le financement participatif pour financer une campagne électorale ?”, a rédigé Sophie Lefebvre sur son compte Twitter.

Faire une campagne différemment

Contactée par 20 minutes, la candidate, qui a supprimé depuis sa cagnotte, a expliqué sa démarche : “On n'a pas le financement des partis existants, donc l'idée c'est de faire une campagne différemment”. 

De son côté, le mandataire financier de Houmria Berrada, Brahim El Wahdani, assure qu' “on ne touchera pas les deux ou trois euros récoltés (...) Tous les fonds de campagne doivent obligatoirement passer par le mandataire financier, ce n'est donc pas compatible avec ce type de cagnotte sur Internet. C'est d'ailleurs une règle qu'il faudrait peut-être changer, si on veut changer le monde politique”.