Par 
Auteur
 
/ Vendredi 14 avril 2017 à 15:082
Capture d'écran Twitter @MmeLenvie.

Polémique. Emmanuel Macron a clairement soutenu, aujourd'hui sur Beur FM, le référent En Marche ! qui a tenu des propos radicaux sur les réseaux sociaux. Le candidat pensait être hors antenne.

Déjà embarrassé par l'affaire Mohamed Saou, le référent En Marche qui ne cache pas son accointance avec les Indigènes de la République et le CCIF et qu'il n'a pas écarté de son mouvement malgré les propos radicaux qu'il tient sur les réseaux sociaux, Emmanuel Macron vient de remettre une pièce dans la machine polémique. Aujourd'hui sur Beur FM, pensant que ses propos n’étaient pas enregistrés, le candidat à l'élection présidentielle s’est lâché en apportant un soutien franc et total à l’islamiste sulfureux...

 

“Une dérive clientéliste et communautariste”

“Il a fait un ou deux trucs un peu plus radicaux, c’est ça qui est compliqué. Mais à côté de ça, c’est un type qui est très bien Mohamed en plus” lâche Emmanuel Macron. Outré par ces propos, le soutien de François Fillon, Eric Ciotti, accuse : “Je suis scandalisé par une telle dérive clientéliste et communautariste” dit-il notamment. Et d’exiger “d’Emmanuel Macron une explication après son intervention qui légitime des propos radicaux” de Mohamed Saou.

Ce dernier avait notamment estimé qu'il n'avait jamais été et ne serait jamais Charlie. En juillet 2014, il avait également aimé sur Facebook la photo de l'imam Tarik Chadlioui (Ibn Ali), qui a radicalisé un kamikaze du Bataclan, comme le rapporte la députée FN Marion Maréchal Le Pen sur Twitter.