FAITS DIVERS L'homme revendiquait un «parcours syndical de plus de 15 ans». Il s'était également présenté à deux reprises aux élections municipales sur des listes de gauche...

Viols sur des enfants en Isère: Un directeur très militant

Un pédophile condamné mais laissé directeur d’une école car militant socialiste.

Des enfants et parents a l'entree de l'ecole elementaire du Mas De La Raz.
Villefontaine : un directeur d'ecole soupconne de viols sur des eleves. Le directeur d'une ecole primaire de la commune nord-iseroise de Villefontaine, souponne de viols sur mineurs, a ete interpelle et place en garde a vue.
Credit:ALLILI MOURAD/SIPADes enfants et parents a l'entree de l'ecole elementaire du Mas De La Raz. Villefontaine : un directeur d'ecole soupconne de viols sur des eleves. Le directeur d'une ecole primaire de la commune nord-iseroise de Villefontaine, souponne de viols sur mineurs, a ete interpelle et place en garde a vue. Credit:ALLILI MOURAD/SIPA - SIPA

Caroline Girardon

Nommé directeur de l'école du Mas de la Raz à Villefontaine en septembre 2014, Romain F, âgé de 45 ans, avait déjà exercé dans deux autres écoles de la commune, partant à chaque fois au bout d'un an, voire quelques mois. Une instabilité justifiée par l'académie.

Si sur le plan pédagogique, «il avait toutes les compétences requises pour exercer son métier, il a parfois eu des relations compliquées avec des parents d'élèves», confiait lundi Dominique Fis, inspectrice d'académie de l'Isère.  Mais rien qui pouvait nous alerter». Le rapport établi en 2014 après une inspection, faisait état d'un bon enseignant.

Quatorze nouvelles suspicions de viols

Condamné en 2008 pour détention d'image pédopornographique, l'homme avait pris du recul professionnellement la même année. Trois ans sans travailler. Il aurait pris un congé maladie, justifié par le décès de l'un de ses enfants, selon les sources académiques.

«Une affaire grave, abjecte même» selon Najat Vallaud-Belkacem

Sur le plan politique, l'homme semblait être un citoyen actif. Il s'était engagé à deux reprises pour les élections municipales. La première fois en 2008 sur la liste socialiste de la commune des Avenières. Et la seconde, en mars 2014, sur la liste de gauche de Saint-Georges d'Espéranche.

 

Capture d'écran du site du ministère de l'intérieur - capture d'écran

 

 

 

Capture d'écran du site du ministère de l'intérieur - capture d'écran

 

 

Sur le plan professionnel, le directeur n'a jamais caché ses idées. Militant longtemps auprès du Snuipp, l'homme a rejoint en septembre dernier les rangs du SNE, syndicat national des écoles. En atteste une lettre signée de son nom, titrée «Pourquoi j'adhère au SNE?».

Le directeur fait état d' «un parcours syndical de plus de quinze ans, avec plus ou moins d'application.» Il indique vouloir apporter «tout naturellement (son) énergie et (son) expérience pour qu'enfin la représentation syndicale soit réelle face à l'institution et ses mauvais coups. Pour que les enseignants relèvent la tête et reprennent en main leur métier.»

«En tant que directeur d'école, j'attends aussi que cette fonction soit vraiment respectée et encadrée», conclut celui qui a été radié du syndicat ces derniers jours.

 

 


Viols à l'école de Villefontaine: Ce que l’on sait par 20Minutes