La présidente du Front National, Marine Le Pen. Photo © SIPA

Justice. La cour d’appel de Paris a débouté la présidente du Front National Marine Le Pen de sa plainte contre l’humoriste Nicolas Bedos, qui l’avait qualifiée, dans une tribune à l’hebdomadaire Marianne, de « salope fascisante ».

 

 

taubira raciste anti blancs

Ri7Juges-lèchent

 

 

Marine Le Pen déboutée de sa demande

La présidente du Front National a été déboutée, ce mercredi 18 mars, par la cour d’appel de Paris de sa plainte contre l’humoriste Nicolas Bedos. Ce dernier, dans une chronique datant de 2012 et publiée dans l’hebdomadaire Marianne, l’avait qualifiée de « salope fascisante ». Marine Le Pen avait alors entamé des poursuites pour «injure» contre le directeur de la publication de l’hebdomadaire Maurice Szafran.

Nicolas Bedos, lui, était poursuivi par la présidente du FN pour «complicité». Les deux hommes avaient été relaxés en première instance, mais Marine Le Pen avait interjeté appel.

Aujourd’hui, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a déclaré qu’il était «parfaitement clair pour tout lecteur que la chronique en cause se situe dans un registre aux accents délibérément provocateurs et outranciers, revendiqué comme tel».