A Brest, un homme de 42 ans comparaissait mardi devant le tribunal pour avoir à nouveau battu sa femme, alors qu'il sortait ce jour-même de prison, selon une information de Ouest France.

Les faits remontent au 9 février. Ce jour-là, il sort de prison pour violences - déjà - sur la personne de sa conjointe. Et celle-ci ne vient pas le chercher. Lorqu'il arrive à leur appartement, les insultes fusent et l'homme traîne dehors sa compagne, en la tirant par les cheveux et en la frappant, avant de s'en aller. La femme se verra pour ceci délivrer une ITT de trois jours.

Le prévenu a été déjà condamné à plusieurs reprises, notamment pour enlèvement, séquestration et tentative d'assassinat. Il a ainsi passé près de treize années en détention. « Ma cliente était sa chose », estime Me Labat, avocat de la partie civile, qui demande 1 000 € de dommages-intérêts.