Les Echos | Le 06/02 à 11:37

La star hand Nikola Karabatic mise examen 2012, 16 personnes, affaire matchs truqués.

Quinze autres prévenus sont concernés par cette demande. Le procès, s’il avait lieu, se tiendrait au mois de juin.


Curieuse manière de fêter la victoire. Dimanche 12 août, juste après avoir conservé leur titre aux Jeux Olympiques de Londres, des membres de l'équipe de France de handball ont démoli une partie du plateau de L'Equipe TV. Petite vengeance après une campagne de presse jugée hostile ou simple défoulement d'après match ? Lors des JO de 2008, les joueurs de handball s'étaient déjà laissé aller sur le plateau de Canal+...

 

Dur retour à la réalité pour les frères Nikola et Luka Karabatic, ainsi que pour Samuel Honrubia. Les trois vedettes du hanball français, qui ont participé le week-end dernier à la victoire de la France en Coupe du monde au Qatar, se voient aujourd’hui rattrapées par une affaire de paris truqués datant de 2012.

A l’époque, dix-sept personnes –des sportifs et leurs proches– avaient été mises en examen pour des faits d’escroquerie ou de complicité d’escroquerie, la justice soupçonnant les joueurs de l’équipe du Montpellier Handball d’avoir volontairement perdu leur match contre Cesson-Rennes le 12 mai 2012, tout en pariant sur leur propre défaite. Le montant de la fraude s’élève à 80.000 euros.

Une décision dans les trois mois

Ce vendredi, le parquet de Montpellier a demandé un renvoi en correctionnelle pour l’ensemble des prévenus –dont font aussi partie les joueurs Mladen Bojinovic, Primoz Prost, Mickaël Robin, Dragan Gajic et Issem Tej, indique l’AFP. Le juge d’instruction dispose désormais de trois mois pour rendre sa décision et le procès, s’il a lieu, serait programmé en juin.