Rédigé par lesoufflet le 04 décembre 2014.

 

04.12.2014

hollande-drapeaux-étrangers

Vive la France !

Lundi 1er décembre, à Créteil, un couple de jeunes a été attaqué par des racailles à l’intérieur même de la maison des parents du garçon. La fille a été violée et l’appartement cambriolé. L’origine juive des victimes plusieurs fois évoquée par les agresseurs, serait le prétexte de ce crime. Même Bernard Cazeneuve a dû dénoncer cette agression abjecte. 

 

Le jeune fille âgée de 19 ans et le garçon de 21 ans étaient au domicile parental quand trois ou quatre « chances pour la France » sont entrées dans l’appartement avec un fusil à canon scié et un revolver. Comme les parents étaient absents, les racailles ont demandé au jeune les cartes bancaires de ses parents, en lui disant qu’ils doivent être très riches puisque ils sont juifs.

 

La suite est horrible : l’un des agresseurs sort retirer de l’argent pendant que les deux autres, cagoulés comme le veut le traditionnel courage des « cités », attachent le jeune homme avec du sparadrap. Puis l’un des deux homme lui braque le pistolet sur le visage pendant que son complice viole la jeune fille.

 

Malheureusement trop tard, une voisine alertée par le bruit appelle la police, mais les jeunes « préjugés » ont le temps de fuir après avoir commis le viol, saccagé l’appartement et volé ce qui avait de la valeur.

 

Selon la famille des victimes, les agresseurs cherchaient le petit frère du jeune homme qui habite également chez ses parents. En effet, ce dernier aurait été ennuyé  par des «jeunes de sa cité» qui pensait qu’il dirigeait une boutique et qu’il devait avoir de l’argent liquide, alors qu’il était un simple employé. Le jeune frère a raconté ces échanges : «A plusieurs reprises, ils ont lancé des insultes de ce genre, en disant « Ils sont où les vieux juifs? » pour parler de mes parents, ou « Dis-nous où tu caches l’argent, vous, les juifs, vous avez toujours de l’argent».

 

Hier, Bernard Cazeneuve a dénoncé dans un communiqué  «le caractère antisémite » du crime qui « semble avéré » et a fait part de son « indignation ».

 

Comme toujours avec les jeunes issus des quartiers qu’il ne faut pas stigmatiser, nos dirigeants socialistes ont mis longtemps à réagir. Mais bon, au moins, il l’a fait, alors que ça aurait était des Chrétiens ou des Français de souche on en aurait jamais entendu parler. Si c’est si mal de violenter des autrui, pourquoi les juges rouges de Taubira les relâchent systématiquement ? Parions sans risquer gros que ces deux gamins n’en sont pas à leur premier crime. Quant à leurs « origines » , il doit encore s’agir de « préjugés » crées par notre imagination malade ! Bien sûr qu’en France comme dans le monde, il n’existe aucun lien entre Islam et antisémitisme…

 

Plutôt que de chasser les quenelles, le gouvernement ferait mieux de s’attaquer aux vrais sources de l’antisémitisme et de la violence en France !

 

Question annexe sur la notion de crime de haine ou de facteur aggravant pour discrimination : en quoi c’est plus grave qu’ils aient fait ça parce qu’ils sont Juifs que si c’était au pif ? En quoi la haine et la violence sont pires quand il sont motivés par n’importe quelle forme de discrimination que quand ils sont gratuits ou motivés par l’appat du gain ?

 

N’est-ce pas ça le racisme, d’attacher une importante différente à un crime en fonction de la couleur de peau des victimes et des bourreaux ?