Rédigé par lesoufflet le 26 avril 2014.

26.04.2014

trouple

Formidable : aux États-Unis, dans le tout premier état à avoir légalisé le mariage homosexuel, un trouple de lesbiennes qui avaient déjà réussi à se marier à trois en contournant les lois, attendent leur premier enfant

On le voit bien, rien n’arrête le progrès sociétal et les magnifiques évolutions de notre société. C’est donc très naturellement dans le Massachusetts, premier état américain à autoriser les mariages et adoptions homosexuels, que cette histoire surréaliste se passe.

Brynn, 32 ans, et Doll, 30 ans, formaient un couple de lesbiennes depuis deux ans quand elles ont eu l’idée de rajouter un peu de piment à leur vie sentimentale. Elles se sont donc rendues sur un site internet spécialisé dans le triolisme (cette nouvelle forme d’amour qui fera bientôt de très belles familles et des enfants tout à fait équilibrés) et ont rencontré Kitten, qui s’est rapidement fait sa place dans ce couple, devenu trouple.

Par chance pour nos Prométhée des temps modernes, l’absurdité d’un mariage homosexuel conduit inévitablement à de nombreuses failles juridique (si on fait le « mariage pour tous » il devient ensuite compliqué de refuser les histoires d’amour marginales). Financièrement confortables, les trois femmes ont ainsi pu engager les meilleurs avocats et ont finalement réussi à se marier à trois, en aout 2013.

Mais ce magnifique conte de fée ne s’arrête pas là : grâce à la beauté de la science et à l’éthique pécuniaire des médecins, Kitten est récemment tombée enceinte, fécondée par une goutte de sperme d’un donneur inconnu (qui s’était, pour l’occasion, pougné dans un vase contre 50 dollars) et le trouple attend son premier enfant. Splendide !

Comment ne pas être touché par cette belle histoire qui démontre que loin de l’intolérance et de l’homophobie, l’amour triomphe toujours. On attend avec impatience l’apparition de trouples en France, ou plutôt leur légalisation, puisque l’on sait que de nombreux Musulmans sonr obligés de vivre clandestinement (comme si on était encore au Moyen-Age) dans cette pratique (parfois certains trouples sont encore plus riches, composés d’un homme et de plusieurs femmes). Et oui, encore interdits, au 21e siècle, d’aimer comme bon leur semble… Taubira fais donc quelque-chose !

Gageons qu’avec le très progressiste gouvernement socialiste dans lequel nous vivons, les trouples et autres polygames cesseront d’être stigmatisés parce qu’ils aiment autrement !

Le mariage pour (vraiment) tous, c’est bientôt !