santé argentAu chapitre plan de rigueur, il y a les collectivités, l’État et ses agences, l’Assurance-maladie et… « le reste ». Soit 11 milliards à trouver pour aboutir à l’objectif de 50 milliards d’euros d’économies d’ici à 2017.

« Le reste viendra d’une plus grande justice, d’une mise en cohérence et d’une meilleure lisibilité de notre système de prestations », a déclaré Manuel Valls mardi.
Entrent dans ce « pot-pourri » plusieurs milliards de coupes décidées lors des réformes sociales de 2013. À savoir 1,3 milliard au chapitre de la réforme des retraites et plusieurs centaines de millions à celle de la famille. Sont aussi prises en compte les économies de gestion qui seront exigées auprès des caisses de retraite, de l’Assurance-maladie et des CAF. L’État en attend, de source gouvernementale, pas moins d’un milliard.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Lire tout l'article