Près de neuf courriels sur dix contiendraient une erreur et les fautes d’orthographe coûteraient des millions d’euros aux entreprises.

Les entreprises  les plus affectées par le problème des fautes seraient celles sur Internet. Une étude anglaise affirme qu’une seule faute d’orthographe sur un site de e-commerce peut diviser les ventes par deux, a rapporté France info, lundi.
« Sur Internet, il est facile de comparer, de changer de site, de commencer son achat à droite et de le finir à gauche. La forme devient stratégique. Il n’y a pas de deuxième chance. Et la forme, c’est quoi ? Des images et du texte. L’enjeu est simple, il faut susciter la confiance, convaincre d’acheter, avec des images et du texte. Agrémenter le tout de fautes d’orthographe, c’est se tirer une balle dans le pied », affirme au site Atlantico Pascal Hostachy, cofondateur de Woonoz.
Inutile de pointer la responsabilité des SMS dans l’avalanche de fautes. Des chercheurs ont montré qu’ils ne sont pas à l’origine de la baisse globale du niveau d’orthographe. D’après eux, « c’est le niveau en orthographe traditionnelle qui détermine la forme des SMS envoyés, et non pas les SMS qui influencent négativement l’orthographe traditionnelle ».
« Ce qui change, c’est que tout le monde écrit », souligne France info. Alors les salariés se ruent vers les formations spécialisées en orthographe car les entreprises réclament des certificats.

Source : francetvinfo.fr