Priorite au chomageLes syndicats de La Redoute avaient jusqu’à ce vendredi 14 heures pour signer le protocole d’accord sur les mesures sociales accompagnant la reprise, faute de quoi les repreneurs menaçaient de saisir le tribunal de commerce. Le texte n’a pas été validé.

La Redoute est menacée de dépôt de bilan. Les deux repreneurs potentiels de l’entreprise, Nathalie Balla, actuelle directrice générale de l’entreprise, et Eric Courteille, directeur général de Redcats, avaient repoussé à 14 heures ce vendredi l’ultimatum fixé à jeudi soir aux syndicats pour signer le protocole d’accord sur les mesures sociales.
Nathalie Balla, à l’issue d’un comité d’entreprise qui portait sur un rapport d’expertise d’Apex, et rapidement suspendu, a annoncé que si aucun accord majoritaire n’intervenait de la part des partenaires sociaux d’ici à 14 heures, elle renoncerait à son projet de reprise et se rendrait au tribunal de commerce pour déclencher une alerte en raison des difficultés financières actuelles de l’entreprise, mettant à exécution la menace brandie depuis quelques jours.