Front National flammeCommuniqué du Front National

L’annonce du plan social frappant les salariés de La Redoute, prévoyant la suppression de plus de 1 200 postes, soit la moitié des effectifs du groupe, est une nouvelle socialement terrifiante mais hélas attendue.

L’inaction du gouvernement sur ce dossier ne laissait en effet rien présager de bon. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a tout simplement disparu des écrans sur ce sujet, révélateur de sa totale impuissance.

Sur le fond, les problèmes de La Redoute sont symptomatiques de cette absence de stratégie économique et industrielle de l’État, lequel aurait dû anticiper et accompagner la transition économique des entreprises du secteur de la vente à distance, fortement impactées par l’évolution rapide de la technologie et le développement du commerce en ligne.

Cette absence de stratégie globale au sommet de l’État explique nombre des difficultés de notre pays. Nous avons des ministres figurants, sans pouvoir, et donc sans capacité d’intervention réelle sur l’économie.

Le pouvoir se trouve aujourd’hui à Bruxelles, il est impératif de le récupérer.