po d'emploiLes repreneurs de La Redoute, Nathalie Balla et Éric Courteille viennent d’annoncer la suppression prévue de 1 178 postes dans le cadre de leur plan de reprise. Le nombre de départs contraints serait cependant inférieur aux 672 comptabilisés en 2008, lors du dernier plan social.

La Redoute va perdre la moitié de ses effectifs dans les quatre années qui viennent. C’est le calcul qui ressort de la présentation du projet de reprise par Nathalie Balla et Eric Courteille. Une véritable saignée, même si la direction de l’entreprise s’en défend. Car grâce aux départs volontaires et à des préretraites ouvertes aux salariés de 57 ans et plus, « les conséquences sociales du projet de cession devraient être significativement inférieures à celles du plan de 2008, qui s’était conclu par 672 départs contraints ».
C’était le total des postes détruits en 2008, lors d’un premier plan social massif. Mais 1 178 postes devraient être supprimés. La direction logistique passerait de près de 1 200 salariés à seulement 550 et le siège de 1 200 à 704.

Voir l’intégralité de l’article sur lavoixdunord.fr