Marine Le Pen, la présidente du Front National a proposé jeudi dernier de « remettre en cause » la loi Evin en « sortant le vin » de celle-ci car il s’agit d’un « produit culturel », lors d’une visite à Maligny (Yonne) chez un viticulteur frontiste.

Dénonçant « les lobbies hygiénistes qui mènent la guerre contre le vin », la dirigeante frontiste a affirmé lors d’une discussion avec quelques viticulteurs : « La loi Evin, il va falloir à un moment donné qu’on la remette en cause ».