Montpellier : journée de sensibilisation des commerçants face à l’insécurité

Police, gendarmerie et CCI ont organisé une journée de sensibilisation où des scènes d’incivilités, d’agressivité, de vol ou de braquage ont été rejouées.

Bilan ? On a senti un certain désarroi chez la cinquantaine de participants face à la complexité de la réponse à donner.

« Devant le temps que cela nécessite de porter plainte, on peut reculer, soupire une commerçante. La dernière fois, on a passé la soirée au commissariat. Et puis on est convoqué au tribunal à 14 h, on passe à 20 h, sur les bancs du tribunal on est tous mélangés et tout ça pour s’entendre dire que l’individu n’est pas solvable, qu’on n’aura rien. Pour des petits faits, je n’irai plus porter plainte. »

« J’ai été cambriolé quatre fois. J’ai joué le jeu, je m’en suis mis pour 10 000 € de caméra et d’alarme !, tonne un artisan. Je ne suis pas raciste, mais je le deviens… Le soir, je suis avec mon fusil, c’est bon quoi ! » Il stigmatise les Roms [© Midi Libre].

Midi libre

 

 En bref, Immigration, Sécurité, Société , criminalité, justice, montpellier, plainte, police, racisme,