Selon La Voix du Nord, d’importants moyens de police, constitués du GIPN et de membres des renseignements intérieurs (DCRI), opèrent depuis ce mardi matin une série de descentes dans le Nord, à Lille, Roubaix et Maubeuge.

Ils visent la société de pompes funèbres musulmanes El Ouadjib. Une opération identique est en cours en début d’après-midi à Maubeuge. Selon nos informations, l’opération est pilotée depuis Paris, dans le cadre d’un dossier antiterroriste, sur des filières jihadistes vers la Syrie.

Début septembre, on apprenait d’ailleurs la mort aux côtés des troupes rebelles de Sofiane, un jeune Roubaisien âgé de 20 ans. Si encore aujourd’hui l’information n’a jamais été officialisée, on sait que les autorités locales ont été avisées par la DCRI du décès, mi-septembre. La mère du jeune garçon avait, elle, reçu un coup de fil, en pleine nuit, d’une personne lui signifiant que son fils était mort lors de combats. Cette personne présentée à l’époque comme un « compagnon d’arme », un terme que ses proches réfutent, avait été chargée d’alerter la mosquée fréquentée par le jeune homme puis sa famille. « C’est toujours dans cet ordre qu’ils procèdent », explique un fin connaisseur de ce type de dossiers.