Tribune de l’écrivain marocain, Tahar Ben Jelloun sur le «racisme, propre de l’homme». Parmi ses œuvres : «Le Racisme expliqué à ma fille» (1997).

Si le racisme a toujours existé, il se trouve que des politiques en font leur fond de commerce. […] Pendant longtemps le slogan majeur du Front national a été «trois millions de chômeurs, trois millions d’immigrés en trop». Cette contre vérité, facile à démonter, fonctionne bien.

La société française est perçue ces derniers temps comme lieu d’un racisme virulent, mais au fond elle n’est pas plus raciste qu’une autre. Le rejet de l’étranger, du différent, de celui qui est considéré comme une menace pour la sécurité est un réflexe universel et n’épargne aucune société. […]

Le fait que l’Europe, et notamment la France, ont peu à peu perdu leur place prépondérante dans le monde non seulement sur le plan économique mais aussi culturel, favorise une aigreur susceptible de se transformer en un mépris de tout ce qui est autre.

Nous assistons aujourd’hui à des dérives qui sont graves, car le racisme commence par le verbe et pourrait se poursuivre par les fours crématoires.

 

 

Le Monde

 

 

 

 Actualité, En bref, Politique, Société , , , , ,