Un arrêté du président du conseil général de la Moselle, Patrick Weiten (UDI) interdit tout nouvel accueil de mineur isolé étranger. Le Centre de l’enfance est saturé.

Les arrivés de mineurs isolés explosent. Le centre départemental de l’enfance de Metz est surchargé.

Il y a un flux actuel de 1500 mineurs isolés étrangers (MIE) en France, souvent sans papiers.
Conçue sur la base de 350 places, la structure a déjà accueilli jusqu’à 475 enfants.

Le coût par mineur peut aller jusqu’à 60 000 €.
La Moselle injecte 108 M€ pour l’enfance en difficulté.

Le Syndicat Sud Santé Sociaux 57 monte au créneau soutenu par la CFDT. « Le code de l’action sociale et des familles interdit de mettre les mineurs isolés à la rue. Nous avons de nombreux cas d’intégrations réussies de ces jeunes. »


cliquer sur l’image pour agrandir

A relire :
* Metz : Une filière africaine place de faux mineurs
* Metz : Une adolescente a vécu l’enfer molestée et torturée par quatre de ses camarades

 

 

 

 En bref , , , , , , ,