Rediffusion 27/10/09

Interview dans Sud-Ouest de l’historien démographe Hervé Le Bras, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) :

« L’identité nationale, ça n’existe pas »

« Il y a eu une enquête sur l’intégration des immigrés faite par l’Ined (Institut national d’études démographiques) et l’Insee à la fin des années 1990. Les enquêteurs qualifiaient les différents groupes d’immigrés en les classant en Arabes, Kabyles, Portugais, Peuls, etc. Et, à la fin de l’étude, ils se sont demandé : Comment va-t-on nommer ceux qui ne correspondent pas ? Ils ont alors choisi « Français de souche ». Et c’est horrible. C’est un terme qui avait été employé par Pétain, un terme qui s’oppose aux autres. (…)

Pour moi, être français, c’est avoir la nationalité française, un point c’est tout. Revenir là-dessus serait extrêmement grave. Les seuls qui ont essayé sont le gouvernement de Pétain et le programme du Front national. Ce parti, en son temps, voulait retirer la nationalité à certains naturalisés. Si vous remettez en cause la nationalité française, vous remettez en cause la démocratie. (…) »

Source : Sud Ouest

Hervé le Bras, un cas d’école du terrorisme intellectuel

Un extrait (Cdansl’air, 2004) qui résume à lui seul, en 1’30″, ce que signifie l’expression « terrorisme intellectuel« . Hervé le Bras est démographe, sympathisant du parti socialiste, fervent partisan de l’immigration. Il a été membre de la commission Attali (pour plus d’information, voir « la France Métisse« )(et ici).

 

 

 

 

  Brèves notables, En bref, Front de Gauche, Immigration, Pensée unique, Politique ,, , , , , ,