taubira degage

taubira raciste anti blancs

taubira raciste anti blancs , collabo

taubirat!ASSASSIN

 

Interrogée sur la candidate FN qui l'avait comparée à un singe, la Garde des Sceaux avait dénoncé samedi la «pensée mortifère et meurtrière» du FN. Pour le parti de Marine Le Pen, ces propos bafouent l'honneur de ses électeurs.

La comparaison par une candidate du FN de Christiane Taubira à un singe s'envenime et prend un tournant judiciaire. Mais c'est le parti de Marine Le Pen qui poursuit Christiane Taubira et non l'inverse. Le FN a annoncé dimanche qu'il engagerait une «procédure judiciaire» pour diffamation devant la Cour de Justice de la République contre Christiane Taubira.

En cause des propos tenus samedi dans la Drôme par la Garde des Sceaux et rendus publics par France Bleu. Interrogée sur Anne-Sophie Leclere, tête de liste FN aux municipales à Rethel qui a posté sur Facebook un montage photo comparant Christiane Taubira à un singe, la ministre de la Justice explique: «Cette militante connaît bien évidemment la pensée mortifère et meurtrière du Front national. On sait bien ce que pense le FN: c'est les Noirs dans les branches des arbres, les Arabes à la mer, les homosexuels dans la Seine, les Juifs au four et ainsi de suite«. Anne-Sophie Leclere avait été aussitôt suspendue par le FN.

Pour le parti de Marine Le Pen, de tels propos bafouent «l'honneur des millions de Français qui votent pour lui» et mettent en doute la capacité de Christiane Taubbira à «rester ministre«et à «faire respecter les règles du débat démocratique et républicain». Le FN déplore «une violente et outrancière saillie de Madame Taubira et un épisode de plus de l'affolement d'un pouvoir qui a perdu la maîtrise des choses et jusqu'au sens commun».

Christiane Taubira «utilise ce dérapage»

Contacté par Le Figaro, Wallerand de Saint-Just, l'avocat du Front national, a précisé que le dépôt de plainte aurait lieu en début de semaine. Celle-ci sera étudiée par une commission des requêtes qui examinera sa recevabilité avant qu'elle soit éventuellement instruite par la commission d'instruction de la Cour de justice.


 

Pour Wallerand de Saint-Just, la phrase de Christiane Taubira est «tout à fait extraordinaire. Le «on sait bien» relève de la psychanalyse. L'important, selon elle, n'est pas ce que le FN dit mais ce qu'il ne dit pas. Il n'y a pas pire comme accusations. Il y en a quatre. C'est un cumul». L'avocat estime que de tels déclarations sont aggravées par le statut de la personnalité qui les tient. Il poursuit: «Mme Taubira sait très bien qu'il s'agit du dérapage d'une abrutie et qu'il existe un certain nombre de gens en France capables de ce genre d'ignominies, mais en réalité, elle n'est pas touchée personnellement. Elle utilise ce dérapage, que nous avons condamné immédiatement, pour avoir une réaction de basse politique et essayer d'affaiblir le Front national».